Les données du plan d’action pour la santé sont maintenant publiées

Source: Government of Canada regional news

Les gens de la Nouvelle-Écosse ont maintenant accès à des données importantes et mises à jour régulièrement au sujet des soins de santé.

Le site Web du Plan d’action pour la santé inclut maintenant des mesures qui permettront aux gens de la Nouvelle-Écosse de comprendre la façon dont la Province fait le suivi et l’évaluation des progrès sur l’amélioration du système pour les patients et pour les professionnels de la santé.

Il s’agit d’un engagement clé pris en avril au moment du lancement du plan stratégique intitulé Plan d’action pour la santé.

« Notre système de soins de santé est complexe, et les pressions sur une partie du système ont un impact sur toutes les autres parties du système, souligne Michelle Thompson, ministre de la Santé et du Mieux-être. Ces changements ne se produiront pas du jour au lendemain. Mais en publiant ces renseignements maintenant, nous rendons des comptes aux gens de la Nouvelle-Écosse et nous faisons en sorte que les changements nécessaires seront apportés et que le système sera amélioré dans les secteurs les plus importants pour les gens de la province. »

Les indicateurs sont publiés au https://novascotia.ca/actionforhealth/fr. Certains indicateurs tels que les visites aux services d’urgence et le taux d’occupation des hôpitaux seront mis à jour quotidiennement. Les autres indicateurs seront mis à jour régulièrement dès que les données seront disponibles.

Les renseignements suivants sont publiés sur le site Web :

  • Statistiques sur le recrutement de médecins de famille, d’infirmières praticiennes et d’infirmières autorisées
  • Pourcentage des gens inscrits au registre des personnes ayant besoin d’un médecin de famille
  • Listes d’attente pour les soins à domicile et les admissions aux établissements de soins de longue durée
  • Pourcentage d’hospitalisations pour les personnes ayant des besoins complexes qui auraient pu être traités par un fournisseur de soins de santé primaire
  • Expérience des patients dans les hôpitaux
  • Taux de satisfaction du personnel
  • Temps de déchargement des ambulances
  • Visites aux services d’urgence et hospitalisations, congés et interventions chirurgicales
  • Taux d’occupation des hôpitaux et tendances au fil du temps

Les progrès réalisés sur les solutions individuelles incluses dans le plan quadriennal visant à améliorer les soins de santé ont également été ajoutés au site Web.

Les mesures prises par le gouvernement pour améliorer les soins de santé incluent :

  • Embauche de plus de 350 infirmières autorisées et infirmières auxiliaires autorisées à Santé Nouvelle-Écosse et au IWK Health Centre de janvier à septembre 2022
  • Recrutement de 160 nouveaux médecins d’avril 2021 à mars 2022, représentant un nouveau record
  • Amélioration des possibilités pour les infirmières auxiliaires autorisées à devenir des infirmières autorisées
  • Expansion du service VirtualCareNS pour offrir un accès en ligne aux services de soins primaires
  • Lancement d’une campagne de recrutement de travailleurs de la santé
  • Réduction du fardeau administratif pour les médecins
  • Investissement de 57 millions de dollars pour attirer, embaucher et former un plus grand nombre d’auxiliaires en soins continus, y compris l’élimination des frais de scolarité et la disponibilité plus rapide de lits pour les personnes âgées
  • Augmentation de 23 % des salaires des auxiliaires en soins continus dans le secteur public
  • Formation d’un groupe de travail d’ambulanciers paramédicaux pour créer des solutions communes
  • Mise en oeuvre de la politique de transfert direct au triage à l’échelle de la province, ce qui permet aux ambulanciers de passer moins de temps à attendre dans les hôpitaux avec des patients à faible risque et d’être disponible pour répondre aux appels d’urgence
  • Création d’un partenariat pour l’équité en matière de santé dont les membres incluent le gouvernement provincial, Santé Nouvelle-Écosse et le IWK Health Centre; la première rencontre aura lieu en juillet pour la création du cadre de travail, des mesures de rendement et des indicateurs pour l’équité en matière de santé
  • Ouverture d’un nouveau centre de soutien en rétablissement à Dartmouth pour aider les gens qui éprouvent des problèmes liés à la consommation de drogues et au jeu compulsif
  • Ouverture du premier hôpital de jour de soins actifs en santé mentale de la province au Centre des sciences de la santé QEII

Faits en bref

  • Le budget de la Province pour 2022-2023 met l’accent sur des solutions en matière de soins de santé et les dépenses à ce chapitre augmentent de 413,4 millions de dollars pour faire passer le budget total à 5,7 milliards de dollars.
  • Les réactions à la tournée Speak Up for Healthcare ont été multiples : 2 391 participations au forum en ligne; 254 rencontres pour écouter les gens; 5 tables rondes; 67 présentations vidéo faites au premier ministre, plus de 200 cartes de commentaires et plus de 60 présentations par courriel.

-30-

MIL OSI

Rapport hebdomadaire des données sur la COVID-19, le 23 juin 2022

Source: Government of Canada regional news (2)

La Nouvelle-Écosse signale 1 420 nouveaux cas de COVID-19 confirmés en laboratoire, 37 hospitalisations et 7 décès liés à la COVID-19 au cours de la période de sept jours se terminant le 20 juin. Le nombre de nouveaux cas confirmés par un test PCR a diminué comparativement à la semaine dernière, mais le nombre d’hospitalisations a augmenté.

« Il est encourageant de voir que l’activité virale de la COVID-19 diminue encore une fois cette semaine, affirme la Dre Shelley Deeks, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse. Nous en avons appris beaucoup au sujet de ce virus au cours des deux dernières années. À l’arrivée du beau temps, j’encourage tout le monde à se rassembler à l’extérieur dans la mesure du possible, à continuer de se laver les mains, à se couvrir la bouche pour tousser et éternuer et surtout, à rester à la maison en cas de maladie. »

Les personnes de 70 ans ou plus sont toujours les plus à risque de souffrir de complications graves en raison de la COVID-19. Depuis le début des vagues Omicron le 8 décembre 2021, l’âge médian des personnes hospitalisées et décédées est de 71 et 81 ans respectivement. Tous les décès causés par la COVID-19 signalés cette semaine sont des personnes de 70 ans ou plus.

Les données indiquent que l’âge est le principal facteur de risque de complications graves et que la vaccination est toujours efficace. Le risque d’hospitalisation est près de 11 fois plus élevé et le risque de décès est d’environ 115 fois plus élevé chez les personnes de 70 ans ou plus comparativement aux personnes de moins de 50 ans. Dans tous les groupes d’âge admissibles au vaccin, les personnes non vaccinées sont à risque plus élevé de complications graves comparativement aux personnes vaccinées. L’immunité offerte par le vaccin décroît plus rapidement chez les personnes âgées de 70 ans ou plus, et c’est pourquoi une deuxième dose de rappel a été recommandée pour ces personnes au printemps. La plupart des gens de moins de 70 ans sont toujours bien protégés par une série primaire de deux doses plus une dose de rappel.

On encourage toujours les gens de la Nouvelle-Écosse qui n’ont pas reçu tous les vaccins recommandés à prendre rendez-vous pour recevoir les vaccins auxquels ils sont admissibles.

Jusqu’à présent, 65,8 % des gens de 18 ans ou plus ont reçu au moins une dose de rappel, et 74 159 personnes ont reçu une deuxième dose de rappel.

Le sommaire épidémiologique hebdomadaire sur la COVID-19 est préparé pour le médecin-hygiéniste en chef et son équipe afin d’éclairer les mesures de la Santé publique pour lutter contre la pandémie. Le rapport suit les tendances hebdomadaires et surveille de près les complications graves chez certaines populations clés. Le rapport complet se trouve ici : https://novascotia.ca/coronavirus/alerts-notices/fr/#epidemiologic-summaries (rapport en anglais seulement).

-30-

MIL OSI

Les écoles de la province célèbrent la première Journée de l’excellence des Noirs

Source: Government of Canada regional news

Les élèves, les enseignants et le personnel des écoles de la Nouvelle-Écosse célèbrent la toute première Journée de l’excellence des Noirs, aujourd’hui 17 juin.

On encourage les élèves, les enseignants et le personnel des écoles à porter un chandail noir et à organiser des activités scolaires pour renforcer reconnaître et honorer l’excellence des personnes noires.

« Chaque élève doit se sentir apprécié, inclus et célébré, affirme Becky Druhan, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. La Journée de l’excellence des Noirs est l’occasion pour les écoles, les élèves et le personnel de réfléchir aux réalisations des élèves noirs et de la façon dont nous pouvons appuyer leur avenir.

Cette journée reconnaît et célèbre les réussites, les histoires, l’art et l’innovation des élèves noirs, ainsi que les personnes et les collectivités noires.

La Politique sur l’éducation inclusive de la Nouvelle-Écosse appuie le succès des élèves afro-néo-écossais et noirs et garantit une éducation équitable, de qualité supérieure, adaptée à la culture et à la langue qui favorise le bien-être et la réussite.

Citations

La Journée de l’excellence des Noirs contribue à la vision du rapport sur l’éducation du BLAC (Black Learners Advisory Committee) en mettant en vedette la perspicacité, les dons et les talents des élèves noirs. La Journée de l’excellence des Noirs rend hommage aux récits de première voix des leaders pédagogiques noirs historiques et actuels, et à ceux de leurs alliés à l’échelle de la province, ainsi qu’aux possibilités éducatives qui inspirent les élèves afro-néo-écossais à atteindre leur plein potentiel. Marlene Ruck Simmonds, D. Éd., directrice générale des services afro-canadiens, ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance

Faits en bref

  • On encourage les participants à afficher leurs photos de la Journée de l’excellence des Noirs dans les réseaux sociaux en utilisant #JournéeExcellenceDesNoirsNÉ

-30-

MIL OSI

Protocole d’entente entre la Nouvelle-Écosse et la Louisiane

Source: Government of Canada regional news

La Nouvelle-Écosse et la Louisiane travailleront ensemble et célébreront leur culture commune dans le cadre d’un nouveau protocole d’entente.

Colton LeBlanc, ministre des Affaires acadiennes et de la Francophonie, s’est joint à William H. Nungesser, lieutenant-gouverneur de la Louisiane, à Bâton Rouge aujourd’hui 16 juin afin de célébrer ce partenariat.

« La Nouvelle-Écosse est fière de sa relation de longue date avec la Louisiane, et nous sommes ravis d’officialiser cette relation par un protocole d’entente, affirme le ministre LeBlanc. Ce partenariat renforcera nos liens culturels et créera des occasions uniques qui seront avantageuses pour nous tous. »

Des protocoles d’entente précédents entre la Nouvelle-Écosse et la Louisiane ont entraîné des échanges culturels, la promotion mutuelle des secteurs de la création, ainsi que des échanges d’étudiants avec l’Université Sainte-Anne.

Les deux régions ont une histoire commune en ce qui a trait aux communautés acadiennes et cajuns, qui sont toutes les deux formées de descendants des membres des collectivités côtières de la France.

Citations

Nous accueillons toujours avec plaisir nos amis de la Nouvelle-Écosse en Louisiane. Compte tenu des liens entre nos régions créés par notre patrimoine acadien, l’importance du littoral, les industries des fruits de mer et la langue française, il s’agit d’une bonne idée d’unir nos efforts pour améliorer les occasions économiques et culturelles pour nos deux régions. Nous avons hâte de poursuivre les conversations avec le ministre LeBlanc et son équipe et de pouvoir profiter de possibilités prometteuses. William H. Nungesser, lieutenant-gouverneur de la Louisiane

Faits en bref

  • Le protocole d’entente facilitera la croissance économique et le développement des affaires, les échanges culturels et médiatiques, les possibilités d’éducation, de formation et de recherche.
  • Le protocole d’entente s’inscrit dans le cadre du mandat du ministre des Affaires acadiennes et de la Francophonie.
  • La province de la Nouvelle-Écosse et l’État de la Louisiane sont partenaires depuis plus de 30 ans.
  • Le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse accueillera le Congrès mondial acadien, un rassemblement international des communautés acadiennes et francophones qui se tient tous les cinq ans, en 2024.

-30-

MIL OSI

Rapport hebdomadaire des données sur la COVID-19, le 16 juin 2022

Source: Government of Canada regional news

La Nouvelle-Écosse signale 1 950 nouveaux cas de COVID-19 confirmés en laboratoire, 28 hospitalisations et 10 décès liés à la COVID-19 au cours de la période de sept jours se terminant le 13 juin. Le nombre de nouveaux cas confirmés par un test PCR est légèrement plus élevé que la semaine dernière, mais le nombre d’hospitalisations et de décès a diminué.

À compter de cette semaine, le nombre de cas confirmés en laboratoire inclut ceux des personnes qui ont contracté la COVID-19 plus d’une fois. Les réinfections n’étaient pas incluses dans les données auparavant parce que le nombre était minimal. Toutefois, depuis l’arrivée du variant Omicron, les réinfections sont plus fréquentes, et c’est pourquoi la Nouvelle-Écosse les inclut maintenant dans le nombre de cas confirmés en laboratoire. C’est pourquoi, en partie, le nombre de nouveaux cas a augmenté cette semaine.

« Depuis le début de la vague Omicron, 215 personnes ont obtenu un résultat positif au test de dépistage 90 jours ou plus après un test PCR positif précédent, souligne la Dre Shelley Deeks, médecin-hygiéniste en chef adjointe de la Nouvelle-Écosse. À ce stage, de nombreuses personnes ont contracté la COVID-19, donc le risque de réinfection devient plus probable. C’est pourquoi nous avons modifié nos rapports pour inclure le nombre de réinfections au nombre de nouveaux cas chaque semaine. »

Les personnes de 70 ans ou plus sont toujours les plus à risque de complications graves en raison de la COVID-19. Depuis le début des vagues Omicron le 8 décembre 2021, l’âge médian des personnes hospitalisées et décédées est de 71 et 81 ans respectivement. Huit (80 %) des décès causés par la COVID-19 signalés cette semaine sont des personnes de 70 ans ou plus.

Les données indiquent que l’âge est le principal facteur de risque de complications graves et que la vaccination est toujours efficace. Le risque d’hospitalisation est près de 11 fois plus élevé et le risque de décès est d’environ 112 fois plus élevé chez les personnes de 70 ans ou plus comparativement aux personnes de moins de 50 ans. L’immunité offerte par le vaccin décroît plus rapidement chez les personnes âgées de 70 ans ou plus, et c’est pourquoi une deuxième dose de rappel était recommandée pour ces personnes. La plupart des gens de moins de 70 ans sont toujours bien protégés par une série primaire de deux doses plus une dose de rappel.

On encourage toujours les gens de la Nouvelle-Écosse qui n’ont pas reçu tous les vaccins recommandés à prendre rendez-vous pour recevoir les vaccins auxquels ils sont admissibles.

Jusqu’à présent, 65,7 % des gens de 18 ans ou plus ont reçu au moins une dose de rappel, et 71 557 personnes ont reçu une deuxième dose de rappel.

Le sommaire épidémiologique hebdomadaire sur la COVID-19 est préparé pour le médecin-hygiéniste en chef et son équipe afin d’éclairer les mesures de la Santé publique pour lutter contre la pandémie. Le rapport suit les tendances hebdomadaires et surveille de près les complications graves chez certaines populations clés. Le rapport complet se trouve ici : https://novascotia.ca/coronavirus/alerts-notices/fr/#epidemiologic-summaries (rapport en anglais seulement).

Faits en bref

  • Une réinfection est un résultat positif au test PCR 90 jours ou plus après un résultat positif précédent au test PCR.

-30-

MIL OSI

Bourses pour l’excellence dans la créativité artistique remises à des élèves de la 12e année

Source: Government of Canada regional news

Des élèves du secondaire de la Nouvelle-Écosse ont mis en évidence leur créativité et leurs compétences aujourd’hui 14 juin lors d’une cérémonie pour la remise des Prix du ministre pour l’excellence dans la créativité artistique.

Les prix ont été remis au Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse; ils sont destinés à des élèves de 12e année qui veulent faire des études postsecondaires dans le domaine de la création artistique.

« L’éducation artistique offre une expérience précieuse qui aide nos jeunes à acquérir de nouvelles compétences, a précisé Becky Druhan, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. La Nouvelle-Écosse a une longue histoire au chapitre de la créativité artistique qui se transmet dans les familles depuis des générations. Je félicite tous les participants et je vous souhaite beaucoup de succès dans vos études postsecondaires. »

Les quatre prix sont chacun assorti d’une bourse et ils récompensent l’excellence en musique, en arts numériques multimédias, en arts visuels et en arts de la scène.

Michael Young, élève au Strait Area Education Recreation Centre de Port Hawkesbury, a reçu la bourse d’études Charlie A’Court pour l’excellence en musique. La bourse a une valeur de 500 $ et permettra à Michael de bénéficier du mentorat de M. A’Court, un musicien et auteur-compositeur de la Nouvelle-Écosse qui a remporté de nombreux prix.

Le prix d’excellence dans les arts numériques multimédias et une bourse de 1 000 $ ont été décernés à Jayden Cutler de l’école secondaire Prince Andrew de Dartmouth.

Al Tran, un autre élève de l’école secondaire Prince Andrew de Dartmouth, a reçu le prix d’excellence en arts visuels du Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse. La bourse qui accompagne le prix a une valeur de 1 000 $.

Ethan Walter, un élève de l’école Glace Bay High, a reçu une bourse de 1 000 $ avec le prix d’excellence dans les arts de la scène.

Citations

J’apprécie beaucoup de recevoir ce prix et cette reconnaissance. Non seulement le prix va m’aider financièrement dans mes études, mais il vient avec du temps de mentorat avec Charlie A’Court. M. A’Court est un artiste prisé de la Côte atlantique, et je crois que son mentorat est inestimable. Ces prix pour les arts sont super à cause de la reconnaissance qui vient de nos pairs et de nos camarades artistes. Les artistes travaillent très fort à perfectionner leur art; nous nous pratiquons et nous donnons des prestations aussi souvent que possible. Ces prix sont une forme d’approbation. Je suis excité pour l’avenir. Michael Young, récipiendaire de la bourse d’études Charlie A’Court pour l’excellence en musique

Le Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse est très heureux de travailler encore une fois avec le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance pour contribuer aux Prix du ministre pour l’excellence dans la créativité artistique. C’est un honneur pour nous d’aider les jeunes artistes, de nos jeunes participants aux camps de création jusqu’à ces élèves récipiendaires des prix qui vont poursuivre des études postsecondaires en création artistique. Sarah Moore Fillmore, directrice générale intérimaire du Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse

Faits en bref

  • Les gagnants et les finalistes dans les quatre catégories reçoivent un prix en argent.
  • Le gouvernement provincial a fait équipe avec le Musée des beaux-arts et avec Charlie A’Court pour présenter les prix.

-30-

MIL OSI

Le gouvernement prend en charge l’augmentation du prix du lait consommé dans les écoles

Source: Government of Canada regional news

En raison de la croissance du coût de la nourriture, le gouvernement prendra en charge une augmentation prévue des coûts liés au Programme lait-école de la Nouvelle-Écosse afin que le lait reste abordable pour les familles à la rentrée scolaire en septembre.

« L’augmentation du prix de la nourriture est une grande difficulté pour de nombreuses familles néo-écossaises, affirme Greg Morrow, ministre de l’Agriculture. Nous savons que nos producteurs et transformateurs laitiers sont aussi aux prises avec l’augmentation des coûts. En prenant en charge l’augmentation prévue des coûts, nous appuyons l’industrie tout en éliminant une inquiétude pour les parents à la rentrée scolaire. »

Le prix du lait est fixé par le Natural Products Marketing Council, un conseil juridictionnel dirigé par le secteur. Une augmentation des prix était prévue le 1er septembre, mais le gouvernement a accepté de prendre en charge ce coût pour permettre aux familles d’économiser. Ainsi, le prix d’un carton de lait de 250 ml à l’école restera à 40 cents.

Le coût lié à cette augmentation est estimé à environ 72 000 $, et il s’ajoute aux coûts actuels, qui varient entre 130 000 $ et 230 000 $ par année scolaire complète. Ces coûts ont été réduits pendant les années scolaires 2019-2020 et 2020-2021 en raison des fermetures d’écoles causées par la pandémie.

Les coûts du Programme lait-école de la Nouvelle-Écosse sont partagés entre le ministère de l’Agriculture et les producteurs et transformateurs laitiers. Depuis 1974, le programme offre du lait à un prix réduit aux élèves de la maternelle à la 12e année des écoles publiques participantes.

Citations

L’accès à des aliments sains à l’école permet aux élèves de se concentrer sur leur apprentissage. Depuis près de 50 ans, ce programme offre du lait local et nutritif aux élèves de la Nouvelle-Écosse, et ce, à un coût abordable pour les familles, ce qui est plus important que jamais aujourd’hui. Becky Druhan, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance

Faits en bref

  • Le gouvernement a également pris en charge une augmentation prévue du coût du lait consommé dans les écoles de janvier à juin.

-30-

MIL OSI

Rapport hebdomadaire des données sur la COVID-19, le 9 juin 2022

Source: Government of Canada regional news

La Nouvelle-Écosse signale 1 474 nouveaux cas de COVID-19 confirmés en laboratoire et 49 hospitalisations au cours de la période de sept jours se terminant le 6 juin. Le nombre de nouveaux cas confirmés par un test PCR a diminué, mais le nombre d’hospitalisations a augmenté.

On a également saisi 21 décès attribuables à la COVID-19 dans Panorama, le système de renseignements sur les maladies de la Santé publique, au cours de cette période de sept jours, y compris deux décès qui ont eu lieu la semaine dernière. Il y a généralement un délai dans le signalement des décès, et les 19 autres décès ont eu lieu entre le 25 avril et le 30 mai. Dix-neuf (90 %) des 21 décès étaient des personnes âgées d’au moins 70 ans.

« Mes pensées accompagnent les 21 familles qui ont perdu un être cher en raison de la COVID-19, affirme la Dre Shelley Deeks, médecin-hygiéniste en chef adjointe de la Nouvelle-Écosse. Cet été, bon nombre d’entre nous avons hâte de retrouver nos familles et nos amis, mais il est important de nous rassembler en toute sécurité afin de protéger les personnes les plus à risque. Rassemblez-vous à l’extérieur dans la mesure du possible, faites-vous vacciner contre la COVID-19 et restez à la maison si vous êtes malade. »

Les personnes de 70 ans ou plus sont toujours les plus à risque de subir complications graves en raison de la COVID-19. Depuis le début des vagues Omicron le 8 décembre 2021, l’âge médian des personnes hospitalisées et décédées est de 72 et 81 ans respectivement.

Les données indiquent que l’âge est le principal facteur de risque de complications graves et que la vaccination est efficace. Le risque d’hospitalisation est près de 11 fois plus élevé et le risque de décès est d’environ 125 fois plus élevé chez les personnes de 70 ans ou plus comparativement aux personnes de moins de 50 ans. L’immunité offerte par le vaccin décroît plus rapidement chez les personnes âgées de 70 ans ou plus, et c’est pourquoi une deuxième dose de rappel était recommandée pour ces personnes. La plupart des gens de moins de 70 ans sont toujours bien protégés par une série primaire de deux doses plus une dose de rappel.

Jusqu’à présent, 65,6 % des gens de 18 ans ou plus ont reçu au moins une dose de rappel, et 68 452 personnes ont reçu une deuxième dose de rappel.

Le sommaire épidémiologique hebdomadaire sur la COVID-19 est préparé pour le médecin-hygiéniste en chef et son équipe afin d’éclairer les mesures de la Santé publique pour lutter contre la pandémie. Le rapport suit les tendances hebdomadaires et surveille de près les complications graves chez certaines populations clés. Le rapport complet se trouve ici : https://novascotia.ca/coronavirus/alerts-notices/fr/#epidemiologic-summaries (rapport en anglais seulement).

-30-

MIL OSI

Nouveau projet pilote de modèle de rémunération des médecins de famille

Source: Government of Canada regional news

Un nouveau modèle de rémunération des médecins de famille a été conçu pour encourager davantage les équipes de soins et permettre aux patients d’obtenir plus facilement les soins dont ils ont besoin, là et au moment où ils en ont besoin.

Doctors Nova Scotia et le gouvernement ont travaillé ensemble pour élaborer le nouveau modèle qui sera mis à l’essai dans plusieurs cabinets de médecins de famille.

« Un salaire concurrentiel est un facteur crucial du recrutement et du maintien en poste des médecins qui vont s’occuper des gens de la Nouvelle-Écosse, de dire la ministre de la Santé et du Mieux-être Michelle Thompson. Ce modèle de rémunération vise à mieux soutenir les médecins de famille et à améliorer l’accès des patients aux soins de santé. Nous sommes heureux de collaborer avec Doctors Nova Scotia et nous avons hâte de voir comment ce modèle peut nous aider à atteindre ces objectifs. »

Le modèle de paiement, appelé capitation mixte, versera une rémunération aux médecins de famille en fonction du nombre de patients qu’ils ont et du nombre de services qu’ils assurent. Les médecins peuvent aussi recevoir une prime quand ils voient à ce que leurs patients puissent recevoir leurs soins en temps opportun. À l’heure actuelle, les médecins de famille sont payés selon un modèle de rémunération à l’acte ou ils sont embauchés à contrat.

Dans le cadre du nouveau modèle, les médecins dans une clinique travaillent ensemble pour assurer les soins aux patients de la clinique, de sorte que lorsqu’un médecin s’absente ou qu’il n’est pas disponible, un autre médecin peut assurer les soins nécessaires. Cela signifie que plus de rendez-vous pourraient être offerts le même jour ou le lendemain, en soirée ou les fins de semaine, ce qui offrirait aux patients un meilleur accès aux soins.

Les médecins de famille participants continueront d’être payés selon le modèle de rémunération existant, mais à la fin de la période d’essai, ils recevront un supplément s’ils ont gagné plus en fonction du nouveau modèle.

Le projet pilote devrait durer au moins jusqu’à mars 2023.

Citations

Avec une population vieillissante et plus malade, les soins aux patients aujourd’hui sont beaucoup plus complexes et les codes de facturation n’ont pas évolué pour refléter correctement le travail que font les médecins. Ce projet pilote mettra à l’essai et renseignera un nouveau modèle de paiement qui vise à faciliter la tâche des médecins dans la prestation des soins dont leurs patients ont besoin. Dre Leisha Hawker, présidente, Doctors Nova Scotia

Mes collègues et moi sommes très heureux de participer à ce programme pilote et nous avons hâte de voir comment ce nouveau modèle pourra améliorer davantage l’accès des patients à notre équipe de fournisseurs de soins de santé. Dre Holly Zwicker, médecin de famille, Upper Tantallon

Faits en bref

  • Le nouveau modèle de rémunération sera mis à l’essai immédiatement dans des cabinets à Chéticamp, New Minas et Upper Tantallon; plusieurs autres cabinets de médecins pourraient s’ajouter au projet pilote dans les prochaines semaines.
  • L’entente-cadre de 2019 entre la Province et Doctors Nova Scotia comporte une enveloppe de 7,3 millions de dollars pour payer les médecins participant au programme pilote de capitation mixte.– Doctors Nova Scotia est l’association professionnelle qui représente les médecins de la province.

-30-

MIL OSI

Rapport hebdomadaire des données sur la COVID-19, le 2 juin 2022

Source: Government of Canada regional news

La Nouvelle-Écosse signale 1 563 nouveaux cas de COVID-19 confirmés en laboratoire, 41 hospitalisations et 9 décès liés à la COVID-19 au cours de la période de sept jours se terminant le 30 mai. Le nombre de nouveaux cas confirmés par un test PCR et le nombre d’hospitalisations sont semblables à ceux de la semaine dernière.

« Nous avons appris beaucoup de choses au sujet de la COVID-19, notamment la façon dont elle se transmet, les personnes les plus à risque de complications graves et les gestes que nous pouvons poser pour nous protéger les uns les autres, affirme le Dr Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse. L’activité virale a ralenti au cours des dernières semaines, mais elle est toujours présente. La COVID-19 sera ici pendant un bon bout de temps, et il faut continuer de se protéger les uns les autres. »

Les personnes de 70 ans ou plus sont toujours les plus à risque de complications graves en raison de la COVID-19. Depuis le début des vagues Omicron le 8 décembre 2021, l’âge médian des personnes hospitalisées et décédées est de 71 et 81 ans respectivement. Tous les décès causés par la COVID-19 signalés cette semaine sont des personnes de 70 ans ou plus.

Les données indiquent que le risque d’hospitalisation est près de 11 fois plus élevé et le risque de décès est d’environ 115 fois plus élevé chez les personnes de 70 ans ou plus comparativement aux personnes de moins de 50 ans. L’immunité offerte par le vaccin décroît plus rapidement chez les personnes âgées de 70 ans ou plus, et c’est pourquoi une deuxième dose de rappel est recommandée pour ces personnes. La plupart des gens de moins de 70 ans sont bien protégés par une série primaire de deux doses plus une dose de rappel.

Jusqu’à présent, 65,7 % des gens de 18 ans ou plus ont reçu au moins une dose de rappel, et 64 934 personnes ont reçu une deuxième dose de rappel.

Le sommaire épidémiologique hebdomadaire sur la COVID-19 est préparé pour le médecin-hygiéniste en chef et son équipe afin d’éclairer les mesures de la Santé publique pour lutter contre la pandémie. Le rapport suit les tendances hebdomadaires et surveille de près les complications graves chez certaines populations clés. Le rapport complet se trouve ici : https://novascotia.ca/coronavirus/alerts-notices/fr/#epidemiologic-summaries (rapport en anglais seulement)

-30-

MIL OSI